Interstellar n'est pas un film facile. Il ne se regarde pas sans réflexion. On ne doit pas s'attendre à être un spectateur passif. Le rythme du film impose au public d'être attentif du début à la fin. Certains qualifient le film d'intellectuel.

Le film ne parle pas des raisons qui ont détruit l'environnement terrestre.
Il ne parle pas non plus de ce qu'il faudrait faire ou ne plus faire si l'humanité avait une deuxième chance.
Dans ce film, l'être humain a décidé de vivre sur une autre planète.

Un équipage s'engage alors dans l'espace pour sauver l'humanité.

Le voyage interstellaire est relativement long.
Ce voyage est fait dans l'urgence.
Les préparatifs au voyage ne sont pas suffisants.

Le robot ne possède pas une intelligence artificielle le rendant totalement autonome. Il obéit encore à l'humain.

Le manque de communication et de confiance, les mensonges et les manipulations entre humains compliquent le voyage. Les sacrifices et les dangers qui auraient pu être évités croissent en nombre.

Alors...

Est-ce le hasard, l'amour, l'âme humaine ou une âme extra-terrestre qui viendrait au secours de cet équipage ?

Ce voyage interstellaire va mener Cooper, le personnage principal du film, très loin dans l'espace.
Ce voyage va le faire vivre sur des échelles de temps extrêmes. Il va l'amener aux frontières de son être non-matériel, son âme.

Au bout du voyage, l'humanité survivra t-elle ?!!! ... On l'espère de tout coeur !